Le viager

  • Publié le 25/02/2017
  • une façon trop peu connu d’investir

     

     

    Le viager c’est quoi ?

     

     Le viager est une façon d’acquérir un bien immobilier détenu par une ou plusieurs personnes âgées. Vous devez alors leur verser un bouquet (autrement dit, une sorte d’apport pour avoir le droit au viager), puis leur payer une rente annuelle qui est mensualisée.

    En somme, le vendeur espère un complément de retraite jusqu’à la fin de sa vie, et l’acheteur espère faire une bonne affaire en misant sur « la fin de vie proche de l’acheteur »

     

    Thermes techniques que vous risquez de rencontrer

     

    Vous avez un jargon bien spécifique au viager, nous allons vous en donner quelques-uns :

    Nous avons le crédirentier, qui est le ou les vendeurs du bien. Par conséquent l’acheteur sera appelé le débirentier, des thermes très proches des banques ;)

    Le bouquet est la somme versée au crédirentier au moment de la signature chez le notaire. A savoir que les banques sont assez frileuses sur le fait de prêter de l’argent pour un achat en viager.

     Le débirentier s’engage à verser une rente jusqu’à la mort du vendeur, c’est ce que l’on appelle la Rente viagère.

     

    Il existe plusieurs sortes de viager

     

    ·        Viager libre : le vendeur n’aura plus l’usufruit de son bien dès la signature de l’acte de vente, et l’acheteur pourra directement occuper les lieux, c’est un cas relativement rare.

     

    ·        Viager occupé : le ou les vendeurs (crédirentiers, pour vous rappeler un peu des thermes) occuperons les lieux jusqu’à la fin ou jusqu’à ce qu’ils y renoncent. Ce cas-là est le plus courant

     

    ·        Viager à terme : pour ce cas-là il n’y a ni bonne ni mauvaise nouvelle, car l’acheteur (débirentier) sait exactement le nombre de mensualités qu’il devra payer,  par conséquent la somme exacte de son investissement (le viager sécurité). Or le vendeur se laisse le droit de l’occupation a vie.

     

    Quels sont les risques du viager ?

     

    Le crédirentier quitte le logement pour raisons médicales

    Il est probable (vu l’âge) que le vendeur ne puisse plus vivre seul chez lui pour des raisons médicales, à ce moment-là l’acheteur pourra occuper le logement, qu’avec l’accord du crédirentier.

    Que se passe-t-il si le débirentier arrête de payer ?

    La première étape et de prévenir le défaut de paiement pour vous couvrir

     

    l'équipe Louer Serein

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Vous devez vous connecter pour accéder à cette page